MARY HABSCH

Artiste peintre

Ce qui m’intéresse avant tout, c’est la recherche de lumière et d’infini.
J’aime peindre des scènes de moissons, la neige, la mer, la montagne, mais aussi des scènes folkloriques, des locomotives…

Vous avez dit « atmosphères » ?

Je ne crois pas que ce soit vrai que pour faire de la bonne peinture, il faille la réinventer en partant de l’ignorance. Ceux qui ont vraiment quelque chose à dire se soucient peu d’inventer un langage secret et s’il arrive qu’ils donnent un sens plus neuf – ou plus actuel – à la peinture, c’est grâce à la fraîcheur et à la spontanéité de leur démarche.

Mary Habsch ne prône pas la singularité en peinture mais uniquement son efficacité et son pouvoir d’expression. Son art s’oppose à ce qui est rationnel ou calculateur et doit sa présence, non au raisonnement, mais à l’instinct et à la spontanéité.

Monet disait de lui-même : « Je peins comme l’oiseau chante. » et certains aspects de la démarche de Mary Habsch s’apparentent à l’œuvre du maître de Giverny. Comme lui, elle porte loin la notation de l’instant qui passe et le flou impressionniste qui deviennent tels dans certaines de ses toiles qu’on pourrait les croire abstraites… (…)

Désiré ROEGIERS – 2019

Lire la totalité de l’article